Altissimo Escalade
Altissimo / FaceBook
l'escalade pour tous !
Vos salles d'escalade
Tarifs / Formules
cours d'escalade
art'issimo
altissimots
Altissimo en images
 

> Nos ambassadeurs de retour des îles Féroé

754 mètres de rocher, gazon et oiseaux de mers

Les Féroé, au nord de l’Ecosse, sont un archipel d’îles volcaniques peuplées de moutons et d’oiseaux. Avec à peine 50 000 habitants qui descendent des vikings, les Féroé dépendent du Danemark, même si la langue, culture et le style de vie sont bien différents.

Il y a quelques mois, James avait fait une petite recherche Google : « plus hautes falaises de mer » et était tombé sur des photos d’ « Enniberg », 754metres, une falaise tombant directement dans l’océan tout au nord des Féroé, avec l’Arctique à perte de vue. Jetant un coup d’œil sur l’écran, je m’étais aussitôt esclaffée de cette falaise plus verte que noire : qui pourrait bien avoir l’idée de grimper là-dessus !

Pourquoi, en effet, un grimpeur voudrait-il se rendre dans l’un des pays les plus pluvieux du monde pour se confronter à un caillou volcanique souvent délité en couches de cendres rouges, détrempé par le ruissellement et, cerise sur le gâteau, peuplé de colonies d’oiseaux de mer, dont les si charmants « Fulmars », des cousins des goélands qui réagissent à toute menace en vomissant un liquide huileux aux relents de poissons avariés.

Pourquoi ?

Pour l’aventure.


  

James n’a vraiment rien d’un grimpeur typique ; il rechigne à l’entraînement, n’apprécie que modérément les falaises équipées. Mais pour peu qu’il aperçoive un trou, une grotte, il faut qu’il aille en voir les secrets. Et dès qu’il est question d’inconnu, de rocher vierge, de tours attendant leur premier grimpeur, il est prêt à tous les efforts, ne recule pas devant une météo délicate.

Il aura fallu plus d’une semaine de négociations avec les propriétaires, gentils mais protecteurs, pour obtenir l’autorisation de tenter Enniberg… Au final James, Yuji Hirayama et Cedar Wright ont démarré leur épopée à 8h du soir (mais en cette période il n’y a qu’une heure de nuit), pour arriver après maintes aventures, rencontres d’oiseaux, cailloux instables et gazons verticaux, au sommet de leur montagne, après 16 heures d’efforts. 

Quelques heures plus tard, James me dira pour conclure : « je ne le referais pas, mais entre les moments d ‘inquiétude et de fatigue, il y a eu aussi beaucoup de moments épatants ! »

 

Sommaire !

Altissimo recrute

Alti'Sécur épisode 2 : Techniques d'assurage en tête

Comment éviter les tendinites ?

L'Alti'Bottle arrive dans votre Altishop !

Alti'Sécur épisode 1 : Noeud d'encordement

Quelle alimentation pour une séance réussie ?

Exposition Caro & James

OHM sweet home

Nouveauté 2016 : Les Packs Altissimo




> > Sommaire détaillé < <
  Contact       Devenez franchisé       A propos       Partenaires       La toile de l'escalade      
Rechercher :